29 mai 2015

Bénévolat : un tremplin pour les chômeurs ?


Pourquoi ne pas mettre à profit une période de chômage pour faire du bénévolat ? C'est la question que se posait Catherine, une bénévole rencontrée dans une association, et qui nous a spontanément adressé un article pour faire part de son expérience et de ses réflexions et aussi prodiguer quelques conseils.
 
La recherche d'emploi...ce peut être l'enfer
Le temps passé à scruter le net, la presse locale à la recherche du job idéal,  peut tôt ou tard aboutir à un véritable bore out. D'entretiens avortés en rendez-vous manqués, la course dans les transports à l'autre bout de la ville... Et tout ceci  pour s'entendre dire par un employeur désabusé que l'on n'a pas le « profil » , bref la recherche d'emploi peut devenir un véritable enfer.
Et inutile d'en dire plus. Le découragement se fait jour, la dépression menace et tout est remis en question jusqu'à sa propre dignité.

Eh oui ! le bénévolat aide à mieux vivre cette période difficile en se tournant encore davantage vers les autres. Le chômeur a besoin de se sentir utile, trouver une place, afin de ne pas perdre son identité sociale. Le bénévolat est un formidable moyen de focaliser son attention, en rendant service et prodiguant un peu de bonheur autour de soi.

Les nombreux atouts à devenir bénévole
Hormis la joie de découvrir de nouveaux horizons, de rester en forme et de vivre une expérience humaine enrichissante, votre CV en trouvera lui aussi son compte.
Cette expérience va enrichir vos compétences et savoir-faire, en plus de vous apporter de nouveaux savoirs. Sachez même que vous aurez la possibilité de transformer votre activité bénévole en expérience professionnelle au bout de trois ans grâce à la VAE ( Validation des Acquis de l'Expérience). Ce qui est très pratique si vous envisagez une reconversion professionnelle ou si vous vous découvrez sur le tard une nouvelle passion.
D'ailleurs la mairie de Paris a mis en place un livret du bénévole, recensant vos activités bénévoles, qui peut être un véritable passeport pour l'emploi.
 
Devenir bénévole, oui je veux bien, mais....
Pour devenir bénévole rien de plus facile.
Mesurez  votre désir à faire le bien autour de vous, et si celui-ci vous semble encore un peu fragile, et bien mettez-vous au travail, cultivez-le car avant tout il faut avoir envie de donner!
Ensuite définissez vos talents, vos atouts, vos compétences, vos qualités. Car attention bénévolat ne rime pas avec amateurisme !
Des personnes ont besoin de votre aide, et elles ne méritent pas d'être sacrifiées, ou d'obtenir un service au rabais, parce que c'est gratuit,  oui on compte sur vous!
Une fois n'est pas coutume, regardez vous en face, et explorez vos atouts :
Quelles sont mes valeurs ? Quelles choses n'existent pas dont les gens ont besoin ? Qu'il y a t-il à transformer pour que le monde soit meilleur ? Si j'avais, allez, une baguette magique, que voudrais-je faire, inventer pour les autres ?
Certes, sans tomber dans un idéal mièvre, ceci va vous permettre de cerner au mieux vos envies.
Ensuite n'hésitez pas à solliciter vos proches, amis, famille pour avoir un avis sur la question.
 
Les secteurs qui recrutent....
Il n'y a presque pas de limites!  le bénévolat fait appel à toutes les bonnes volontés et cela dans tout les domaines : de l'aide aux malades au développement informatique, du conseil à l'organisation de match de football, de soutien scolaire aux cours en milieu carcéral, il y en a absolument pour tout le monde. Et si par malheur, rien de tout cela  ne trouve grâce à vos yeux, et bien sachez que rien ne vous empêche de proposer autre chose . Au contraire!  Les associations sans le dire vraiment en sont mêmes friandes. Elles sont toujours prêtes à améliorer le quotidien et pour cela se lancer des défis, avec de nouvelles idées, encore et toujours. Mais le manque de temps, de créativité de certains peuvent ranger ces doux rêves aux magasins des objets perdus.
Bien sûr, inutile de préciser qu' il faudra, sans doute, ensuite un peu discuter, afin d' aménager les choses et se conformer aux contraintes humaines et matérielles de l'association. 
 
Alors vous êtes prêts ? Mais comment faire ?
C'est très simple. Rendez- vous à la maison des associations de votre commune. Elle vous informera sur le tissu associatif local. N'hésitez pas non plus à solliciter votre mairie. Elles sont très nombreuses à organiser une bourse au bénévolat et à ce titre ont des locaux spécifiques pour  la rencontre des associations et des candidats. A Paris, des cafés bénévoles sont mis en place afin de se renseigner sur le bénévolat d'une manière conviviale autour d'un café. A ces occasions, et si vous le souhaitez ,une fiche du bénévole à informer vous est remis afin d'être recontacté dans les plus brefs délais
N'oubliez pas non plus le net avec bien sûr "Tous bénévoles" (anciennement Espace Bénévolat), un site qui regroupe les offres les plus diverses de bénévolat sur  toute la France (4500 missions à pourvoir proposées par 1300 associations) et vous permet d'entrer en relation avec les associations recruteuses ou de déposer un CV. Le lien vers le site.
Enfin n'hésitez pas à faire vous même votre petite enquête. En vous rendant sur les lieux, pour rencontrer d'autre bénévoles, discuter de leur mission, prendre le pouls de l'association, nul doute que vous vous ferez une idée très précise, de ce qui vous attend et de ce que vous pouvez y apporter.
Enfin n'oubliez pas...
En tant que demandeur d'emploi, votre activité officielle et principale reste la recherche d'emploi. Il est dit dans les textes que vous devez consacrer une partie de votre temps de chômage uniquement à la recherche d'emploi. Les cas de jurisprudence ne sont pas rare, où Pole Emploi a refusé de verser les indemnités à des chômeurs un peu trop enthousiastes....Il faut dire qu'ils avaient fini par  "bénévoler" plus de  35 heures par semaine !
La meilleure chose est alors de prendre contact avec votre Pôle Emploi. Mais dans la quasi totalité des cas il vous autorise au moins à consacrer plusieurs heures par semaine à votre activité bénévole. Enfin pensez à l'avenir, et réfléchissez comment, une fois de nouveau en poste, vous allez organiser le temps de votre nouvel emploi et votre activité bénévole. Car là encore la loi est claire. Votre activité bénévole ne doit pas se substituer à un emploi salarié ou être un prétexte à refuser un emploi!  
Car là aussi, nul doute que la jurisprudence a dû statuer sur quelques abus...
Mais hormis ces risques, il y a beaucoup à y gagner. Votre univers sera plus riche.
 
Alors, bénévoler, pourquoi pas vous ?
 
                                                                                           Catherine ZERINI

 

2 commentaires:

  1. Bonjour,

    Si vous êtes à la recherche d'une opportunité de travail sur internet !
    Que diriez-vous de recevoir un salaire chaque mois, à vie ?

    Vous pouvez vous créer un revenu passif à vie simplement en publiant des livres sur Amazon, sans avoir à faire de publicité ou créer de site, car c’est Amazon qui s’occupe des ventes en lui versant une partie comme commission.

    Vous pouvez générer des revenus réguliers et illimités, plus vous publiez d’ebooks plus vous gagnez.

    La formation est livrée avec 600 000 ebooks et 7 vidéos.

    Voici le lien: http://revenumensuel.com/

    RépondreSupprimer
  2. Merci, mais ce blog n'est pas destiné à recevoir de la publicité commerciale ou financière, notamment pour le compte d'Amazon. Merci d'en tenir compte.

    RépondreSupprimer